Vécu par un grand nombre d’entre nous, le stress est parfois un calvaire. Que ce soit au travail ou à l’école, un niveau de stress trop élevé peut impacter de manière significative la forme mentale et physique d’une personne. Néanmoins, il est possible de diminuer les symptômes d’anxiété et de réduire considérablement le stress qui est en nous au quotidien.

Le stress, une alerte physiologique face à un danger

Depuis la nuit des temps, le stress est un phénomène physiologique qui se produit dans la vie de l’homme. Considéré comme un mal du siècle, le stress survient lorsqu’un danger se présente. Les chercheurs-scientifiques caractérisent le stress comme étant une réponse d’adaptation de l’organisme aux menaces de l’environnement. Cette réaction physiologique permet de réguler le système de défense, les réactions psychologiques ou comportementales. Bien qu’elle soit particulièrement désagréable, cette réponse physiologique face à une agression externe est indispensable à la survie de l’homme.

De nature complexe, il s’agit d’une sensation qui engendre aussi des réactions neurologiques, cardiaques ou qui touche le système endocrinien. Difficile à éviter, ce phénomène peut survenir aussi bien dans la vie personnelle que professionnelle. Lorsqu’il est trop présent au quotidien, un état de stress généralisé peut engendrer chez la victime des pathologies psychologiques graves telles que la dépression. D’autres maux sont notamment liés au stress, tels qu’une perte d’appétit, l’apparition de l’eczéma sur la peau et bien d’autres encore. Il est donc plus que nécessaire de savoir comment gérer son stress, afin d’éviter des dommages collatéraux sur sa forme physique et mentale.

Comment le gérer ?

Entre la pression au travail, à l’école ou au foyer, de nombreux facteurs peuvent contribuer à l’apparition et à l’aggravation de ce trouble. Néanmoins, il ne faut pas attendre que la situation deviennent insupportable. Réagir avant permettra d’une part de préserver sa santé, et de l’autre, d’éviter de nuire à ses relations amicales, professionnelles ou amoureuses. Face à une personne très angoissée, certaines personnes perdent patience et peuvent se montrer agressives envers l’autre. Quant à la victime, elle risque d’être déboussolée et perdre ses moyens pour réagir à la situation. Pour réduire son stress, quelques moyens à la portée de tout le monde existent.

Adopter un mode de vie sain

En améliorant sa qualité de vie, il est tout à fait possible de diminuer son stress au quotidien. Ces bonnes habitudes, qui permettent de privilégier le bien-être, commencent dès le réveil. Pour débuter une journée de manière optimiste, rien de mieux que de prendre son petit-déjeuner avec son compagnon ou en famille. Cela permettra de se détendre avant une longue journée de travail ou d’école. Il en est de même le soir après une journée intense et éprouvante. Faire des activités pour se distraire et décompresser peut permettre de réduire le stress accumulé tout au long d’une journée.

Faire du sport

Il est possible de gérer son sport grâce à une activité sportive. Pratiquer du sport de manière régulière permet d’évacuer les tensions et les ondes négatives. Ce phénomène s’explique par le fait que l’organisme se met à produire des hormones calmantes appelées les endorphines quand le corps est en mouvement. À travers des études, les scientifiques ont pu mettre en lumière l’effet des endorphines. Elles sont à l’origine d’un sentiment de bien-être lors de la pratique d’un sport.

Plus encore, ces endorphines ont un pouvoir sur la manière dont nous percevons les difficultés au quotidien. Ce sentiment de bien-être permet d’être plus fort et de mieux résister face aux facteurs externes. De ce fait, le sport devient un allié pour combattre le stress. Il a alors les mêmes fonctions qu’un antidépresseur. D’où l’importance de pas sous-estimé l’importance de bouger son corps et de s’aérer l’esprit. Par ailleurs, le sport permet notamment d’être dans un état de fatigue propice à un sommeil de qualité.

En effet, des études ont révélé que les heures de sommeil en moins pouvaient amplifier l’anxiété chez un individu. Certains sports sont plus indiqués pour combattre le stress. Les sports suivants sont les meilleurs pour reprendre le contrôle de ses émotions :

  • Le yoga,
  • Le stretching,
  • Le tai-chi.

Il s’agit de trois disciplines douces, mais très intenses pour renforcer les muscles profonds du corps et dépolluer son esprit.

Comment gérer une crise de panique ?

Une crise de panique se caractérise par une sensation de mal-être prononcée et de stress intense. Pendant une crise de panique, les battements de cœur de la victime s’accélèrent et la respiration aussi. Découvrez quelques astuces pour faire face à une crise d’angoisse, qui peut survenir n’importe quand, et n’import où. De ce fait, il est très important de savoir bien gérer cette situation qui peut paraître très effrayante.

  • Voici quatre réflexes à adopter en cas de crise de panique :
  1. Optez pour la respiration carrée pour réoxygéner le corps. Pour ce faire, il faudra bloquer la respiration et souffler par le nez sur quatre-temps. En renouvelant plusieurs fois l’opération, la crise d’angoisse devrait s’estomper pour disparaître complètement.
  2. Stimulez les points de pressions. Appuyez sur l’ongle d’un pouce et maintenez la pression durant trente secondes. Renouvelez l’opération sur l’autre main. En faisant aussi pression au-dessous du pouce, au niveau du côté charnu de la main, cela permettra aussi de réduire la tension nerveuse. En effectuant ce geste des deux côtés, la situation devrait s’améliorer.
  3. Alternez les inspirations et les expirations. Cette technique de respiration permet de calmer l’esprit. Pour ce faire, il faudra placer le pouce de la main droite sur le côté droit du nez et l’annulaire sur le côté gauche. Ensuite, bloquez la narine gauche et inspirez profondément par l’autre narine. Puis renouveler l’opération en bouchant l’autre la narine droite et en inspirant par le côté gauche.
  4. Chassez les mauvaises pensées. Si votre cœur bat la chamade, n’imaginez surtout pas les pires scénarios tels qu’un accident cardio-vasculaire. Reprenez le contrôle sur vos pensées, comme par exemple, en associant l’accélération des battements de cœur à la sensation éprouvée après avoir monté des escaliers rapidement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici