Il y a des petits gestes qu’on réalise tous les jours. Ces habitudes sont donc bien ancrées dans notre quotidien et deviennent instinctifs. Et puis il y a les gestes qu’on réalise assez rarement, pour ceux-là, on a parfois besoin de se rafraîchir la mémoire… Remplir un chèque fait partie de ces gestes qu’on exécute assez rarement. Ainsi, il est normal de se poser des questions et de se demander comment procéder. Bien évidemment, vous n’avez certainement pas besoin de remplir des chèques tous les jours, cependant il est cependant important de maîtriser cette « compétence du quotidien ». Voici les étapes à suivre pour bien remplir un chèque.

Les différentes étapes pour remplir un chèque

Régler un achat par chèque est, bien évidemment, moins courant que de payer avec sa carte bancaire, cependant, le chèque reste un moyen de paiement très répandu en France. Le chèque permet de régler des achats, tout comme le liquide et la carte bancaire. Il faut également savoir qu’on distingue deux chèques : le chèque classique qui nous intéresse, et le chèque de banque. Vous n’avez jamais rempli de chèque ? Vous n’arrivez plus à vous remémorer à quand remonte le dernier chèque que vous avez rédigé ? Vous avez besoin d’un petit rappel. En effet, le chèque respecte des règles strictes. Pour être encaissé, le chèque doit être rempli correctement, comme nous allons le découvrir. Pour cela, choisissez un stylo bille classique qui ne risque pas de s’effacer ou de baver. Prenez bien le temps de rédiger votre chèque. En effet, une rature ou un gribouillage peut entraîner le rejet du chèque par la banque. Si vous avez fait une erreur, n’utilisez pas de blanc correcteur, votre chèque sera automatiquement rejeté. Appliquez-vous et relisez-vous !

Étape 1 : le montant du paiement

Comme énoncé précédemment, pour être valable, le chèque doit respecter des règles de forme. Pour commencer à bien remplir un chèque, vous devez renseigner le montant. Attention, le montant doit être renseigné à deux endroits. Tout d’abord vous devez indiquer le montant en toutes lettres, à côté de la mention “Payez contre ce chèque en euros”. Une fois le montant renseigné, remplacez l’espace restant par un trait horizontal. Pourquoi ? Pour éviter les fraudes.

Dans la case qui se trouve à droite du chèque, vous devez renseigner le montant du paiement en chiffres. Attention, écrivez le premier chiffre le plus à gauche possible du cadre. Pourquoi ? Une nouvelle fois pour éviter le risque de fraude et pour éviter qu’une personne malveillante n’ajoute un chiffre devant votre montant. Une fois le montant rédigé en toutes lettres puis en chiffres, prenez le temps de bien vous relire et de vérifier que les deux montants coïncident.

Étape 2 : le nom du bénéficiaire

Place au nom du bénéficiaire. Cette zone à remplir se trouve juste en dessous de la somme en toutes lettres, juste après la mention “à”. Ici vous devez renseigner le nom du bénéficiaire. Il peut s’agir d’une personne physique ou d’une organisation. Veillez à ne pas faire de fautes. Si vous ne connaissez pas le nom précis ou si vous avez un doute, renseignez-vous. Ne remettez pas un chèque sans le nom du bénéficiaire. En cas de perte ou de vol, la personne qui récupère le chèque pourra y inscrire son nom et l’encaisser !

Étape 3 : le lieu

En dessous du montant, vous devez indiquer le lieu d’émission juste après la mention “à”. Vous devez écrire le nom de la ville dans laquelle vous vous trouvez lorsque vous rédigez le chèque.

Étape 4 : la date

Juste en dessous du lieu, vous devez indiquer la date. Cette information est très importante car elle permet de savoir quand a été émis le chèque. Cette date d’émission est primordiale car le chèque a une durée de validité limitée dans le temps. En effet, ce moyen de paiement est valide durant 1 an et 8 jours. Au-delà, le chèque n’est plus valide et le receveur ne peut plus l’encaisser. La première chose à faire est donc de bien renseigner la date.

Étape 5 : la signature

Il ne vous reste plus qu’une étape, la signature ! En bas à droite de votre chèque, vous devez apposer votre signature. Attention, cette dernière doit coïncider avec la signature qui se trouve sur les papiers de l’ouverture de votre compte. Si le moindre doute subsiste, la banque peut s’opposer à ce chèque. Pourquoi ? Pour éviter le risque de fraude bancaire. Prenez donc le temps de bien signer votre chèque, ne vous précipitez pas !

Comment encaisser un chèque ?

Vous savez désormais comment remplir correctement un chèque. Mais comment encaisser ce petit bout de papier ? Lorsque vous recevez un chèque, vous devez le déposer sur votre compte pour pouvoir encaisser l’argent. En effet, sans cela, vous ne pouvez pas bénéficier de la somme.

Encaisser un chèque n’a rien de compliqué. Pour cela, vous devez d’abord vous assurer que le chèque est bien rempli, puis vous devez déposer le chèque à votre banque ou le transmettre par courrier. Vous devez alors remplir un bordereau de remise de chèque. Vous devez également signer le chèque au dos et inscrire votre numéro de compte bancaire. La banque pourra alors procéder à l’encaissement de ce dernier. En général, il faut compter un jour ouvré pour recevoir l’argent sur votre compte. Attention, si vous envoyez votre chèque par courrier, le délai peut être plus long.

Comment obtenir un chéquier ?

Pour pouvoir payer par chèque, vous devez posséder un chéquier. En effet, le chéquier se présente sous la forme d’un carnet, composé de 25 à 30 chèques selon les banques. Le chéquier comprend des chèques barrés. Chaque élément est détachable. À côté de chaque chèque, on trouve un talon. Cette partie reste attachée au chéquier. À quoi sert-elle ? Tout simplement, à retrouver les informations concernant le chèque qui a été détaché. Lorsque vous utilisez un chèque, vous devez indiquer la date, le montant, ainsi que le bénéficiaire du chèque émis. En cas d’erreur ou de perte du chèque, le talon permet de retrouver facilement des informations concernant le chèque. Enfin, le chéquier contient également un RIB.

Généralement, le chéquier est remis dès l’ouverture du compte. Cependant, sa fourniture n’est pas obligatoire, il faut parfois en faire la demande. La remise d’un chéquier est gratuite et la banque ne peut pas la facturer. Dans la grande majorité, la demande est acceptée par la banque, mais il peut également arriver que la banque refuse de vous délivrer un carnet de chèques. Dans ce cas, l’établissement bancaire doit motiver sa décision.

Lorsque votre chéquier est vide, vous devez procéder à une demande de renouvellement de chéquier. Pour cela, vous pouvez contacter votre banque par téléphone, via votre application bancaire ou encore en vous rendant directement au guichet. Un nouveau chéquier est alors mis à votre disposition au guichet de votre banque. Vous pouvez aussi opter pour un envoi à domicile. Enfin, sachez que vous pouvez demander le renouvellement automatique auprès de votre banque pour éviter ces démarches.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici