Tous les conducteurs doivent, à un moment donné de leur vie, remplacer leur voiture. Si la voiture est encore en état de rouler, elle peut être vendue. La somme perçue lors de la vente est alors souvent utilisée pour acheter un nouveau véhicule. Mais vendre une voiture, ce n’est pas aussi facile que vendre un meuble ! En effet, la vente d’un véhicule est une procédure encadrée. Ainsi, le vendeur doit respecter certaines contraintes et réaliser différentes tâches administratives. Vous ne savez pas comment vendre votre voiture ? Vous êtes au bon endroit. Voici tout ce qu’il faut savoir sur le sujet.

Etape 1 : le contrôle technique

Si vous désirez vendre votre véhicule, vous devez vous assurer que ce dernier est bien entretenu et capable de rouler en toute sécurité. Si votre voiture a plus de quatre ans et que votre dernier passage au contrôle technique remonte à plus de 6 mois, vous devez vous présenter de nouveau dans un centre agréé pour faire contrôler votre voiture. Sachez que le certificat de contrôle technique délivré par l’établissement agréé est un élément indispensable pour réaliser la vente de votre voiture.

Etape 2 : préparation de la voiture

Cela n’est pas obligatoire, mais si vous désirez vendre votre voiture, il est conseillé de la préparer et de la rendre présentable. Vous devez vous mettre à la place du futur acquéreur et nettoyez votre véhicule. Dépoussiérez, lustrez, nettoyez les sièges, aspirez, lavez les vitres… N’oubliez pas de vider la boîte à gants et le coffre. Soignez l’apparence et la présentation de votre bien. N’oubliez pas de vérifier la pression des pneus et de les regonfler au besoin. Votre carrosse doit faire bonne impression !

Etape 3 : fixation du prix

Qui dit vente, dit prix à fixer. Mais comment définir ce prix ? Pas de panique. Internet regorge de sites spécialisés qui vont permettront d’estimer le prix de revente de votre véhicule. Ce prix doit être juste pour vous vendeur, mais aussi pour l’acheteur. Pour cela, il doit tenir compte du prix de vente moyen des véhicules semblables au vôtre, du kilométrage de votre voiture ou encore des options. Vous pouvez également consulter les annonces déjà présentes sur internet et comparer ces dernières. Enfin, si déterminer un prix de vente vous semble être une opération trop complexe, vous pouvez aussi vous adresser à un professionnel qui pourra vous aiguiller.

Qui dit prix dit également paiement… Lorsque vous aurez trouvé un acheteur de confiance, il faudra passer à la transaction. Sachez que le paiement en liquide est interdit au-delà de 1 000 euros. De plus, il n’est pas conseillé. Le moyen de paiement à privilégier pour vendre votre véhicule est le chèque de banque. Ce moyen de paiement permet d’éviter les arnaques et les chèques sans provision. Mais le chèque de banque n’est pas infaillible. Il est donc recommandé de contacter la banque émettrice de l’acheteur pour vérifier la validité du chèque.

Etape 4 : les démarches administratives

Qui dit vente d’une voiture dit paperasse… Malheureusement, il est impossible d’y échapper. Voici les démarches à réaliser et les documents à rassembler pour conclure la vente de votre véhicule.

Avant la vente :

  • Certificat de contrôle technique : comme énoncé précédemment, vous devez présenter un certificat de contrôle technique de moins de 6 mois, ou de 2 mois si vous avez dû passer une contre-visite. Ce document est obligatoire si vous vendez votre véhicule à un particulier et si votre véhicule a plus de 4 ans. Si votre voiture est neuve, cela n’est pas nécessaire.
  • Carte grise : une fois la vente réalisée, vous devez remettre votre carte grise avec la mention “vendu le … à …. heures” et signer le document. Sur les cartes grises récentes, il faut détacher le coupon. Vendre la voiture sans remettre la carte grise est illégal.
  • Certificat de cession (formulaire cerfa 15776*02) : il s’agit du certificat de vente qui doit être rempli en 3 exemplaires.
  • Certificat de situation (certificat de non-gage) : ce document est un certificat qui atteste que le véhicule peut bien être vendu, qu’il s’agit bien d’un véhicule non-gagé, non volé et qu’il n’y pas d’amendes impayés… Ce certificat doit être daté de moins de 15 jours lors de la remise.
  • Contrat de vente : enfin, même si cela n’est pas obligatoire, il est plus que conseillé de réaliser un contrat de vente en 2 exemplaires pour sécuriser la transaction et pour garder des preuves de la vente.

Après la vente :

  • Déclaration de vente : une fois la vente réalisée, vous devez impérativement déclarer cette dernière à l’ANTS (Agence nationale des titres sécurisés). Vous pouvez réaliser cette déclaration directement en ligne via ce lien. Vous avez 15 jours à partir de la date de la vente pour réaliser cette démarche. À la suite de cette déclaration, vous recevrez un code de cession. Vous devez remettre ce code au nouveau propriétaire de la voiture afin que ce dernier puisse réaliser sa demande de carte grise et immatriculer la voiture à son nom.
  • Résiliation du contrat d’assurance : une fois la voiture vendue, vous devez contacter votre compagnie d’assurance afin de résilier votre contrat ou afin de transférer votre contrat auto vers votre nouvelle voiture.

Etape 5 : mise en vente du véhicule

Place à la mise en vente du véhicule. Pour cela, plusieurs possibilités s’offrent à vous. Vous pouvez diffuser un message sur les réseaux sociaux, placarder une affiche sur la fenêtre de votre véhicule ou encore diffuser votre annonce sur des sites d’annonces automobiles entre particuliers comme Le Bon Coin, CapCar ou 321 Auto. Ces plateformes de ventes vont permettront d’obtenir de la visibilité et de vendre votre véhicule au meilleur prix. Par ailleurs, sachez que la rédaction de l’annonce est un élément important. Vous devez donner le maximum d’informations utiles aux potentiels futurs acheteurs.

Si votre annonce est percutante, les premiers intéressés ne devraient pas tarder à se manifester. Étudiez les demandes et comparez les offres avant de rencontrer l’acheteur qui aura retenu votre attention. Lors de la rencontre avec l’acheteur, vous pouvez proposer l’essai de votre véhicule. Attention cependant, vous devez prendre quelques précautions. Choisissez toujours un lieu animé et ne confiez les clés à l’acheteur potentiel qu’une fois installé dans le véhicule, à ses côtés. Une fois l’essai terminé et si l’acheteur est convaincu, il ne reste plus qu’à conclure la vente !

Vendre votre voiture à un professionnel

Si vous ne désirez pas vendre votre voiture à un particulier, vous pouvez aussi contacter un concessionnaire. Les démarches sont alors moins lourdes. En effet, vendre à un professionnel vous épargne de nombreuses besognes administratives. Ces dernières sont souvent réalisées directement par le garage. De plus, vous n’avez pas besoin de passer le contrôle technique. Enfin, la vente à un professionnel permet de gagner du temps. Certains mandataires spécialisés proposent de racheter un véhicule très rapidement, parfois même en moins de 24 heures !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici