Lorsqu’un radiateur commence à moins chauffer en surface, qu’il fait des bruits étranges ou qu’il fuit au niveau des tuyaux, il doit alors être purgé. Généralement, le coupable de ces petits dysfonctionnements est l’air qui s’accumule dans les canalisations du chauffage. Rien de grave, il est très simple et rapide de régler ce petit souci. C’est de plus une méthode qu’il est recommandé d’effectuer au moins une fois dans l’année, car elle permet d’optimiser les performances et de faire des économies d’énergie.

Les différentes méthodes et étapes pour purger un radiateur

Il n’est absolument pas rare que de petites bulles d’air se trouvent dans le chauffage central. Bien qu’elles ne soient pas bien méchantes, il est préférable de s’en débarrasser pour que les conduits ne s’oxydent pas. En revanche, si purger l’air des radiateurs ne suffit pas à améliorer leur fonctionnement, il se peut que des boues de chauffage obstruent les canalisations. Voici les méthodes et étapes à suivre dans les deux cas, ainsi que la manière de rétablir la pression.

Purger l’air

  • Avant de commencer, il est important de s’assurer que le circulateur du système de chauffage est bien désactivé et que le radiateur est froid. Il est même conseillé de mettre la chaudière en mode « été » ou « vacances » pour qu’elle ne s’allume pas de manière inopinée.
  • Il faut ensuite se munir du matériel nécessaire : une clé de purge ou un simple tournevis, une petite bassine ou tout autre récipient pour récolter l’eau et un torchon, une serviette ou un autre tissu pour s’essuyer les mains.
  • La purge peut désormais commencer : à savoir qu’il est préférable de débuter par les radiateurs qui se trouvent en bas puis de terminer par ceux qui se trouvent à l’étage (dans le sens inverse, ceux du haut risqueraient de se remplir rapidement d’air en aspirant celui des radiateurs d’en bas).
  • Repérer le purgeur, appelé vis de purge qui, quel que soit le modèle du radiateur, se trouve sur la partie haute, du côté opposé à la vanne thermostatique et au tuyau.
  • Placer le petit récipient sous la vis de purge et avec la clé de purge ou le tournevis, la dévisser doucement dans le sens inverse des aiguilles d’une montre jusqu’à entendre un léger sifflement. L’air va alors s’échapper, accompagné d’un filet d’eau. Une fois que l’équivalent d’un verre d’eau s’est écoulé, resserrer la vis sans forcer. À noter que si l’eau écoulée est brunâtre, le radiateur est certainement emboué et cela empêche la circulation de l’eau dans l’installation. Il faut alors effectuer un désembouage en suivant les étapes énoncées plus bas dans l’article.
  • Une fois que tous les radiateurs ont été purgés, rallumez la chaudière et installez de nouveau les radiateurs à la température idéale pour votre intérieur.

Rétablir la pression

Purger ses radiateurs fait parfois descendre la pression du circuit de chauffage. Il est donc essentiel, une fois l’opération terminée, de vérifier celle-ci. Elle doit idéalement se situer entre 1 et 1,5 bar pour un appartement ou une maison de plain-pied et entre 1,8 et 2 bars pour une maison à étages. Dans le cas où elle est trop faible, il faut alors la rétablir en ouvrant le robinet de remplissage qui se trouve dans la majorité des cas en dessous de la chaudière. Surveillez le petit compteur pour que la pression ne monte pas trop et fermez le robinet lorsque la pression souhaitée est atteinte.

Purger les boues

S’il est commun d’entendre que de l’air obstrue les canalisations, il est plus rare d’apprendre que des « boues » peuvent aussi s’y accumuler. Lorsque l’on parle de boues dans le système de chauffage, on se réfère à l’oxyde métallique qui se détache du métal des canalisations à cause de la circulation régulière et en circuit fermé de l’eau. L’eau purgée présente alors une couleur foncée, elle a une texture épaisse et est accompagnée d’une odeur désagréable, d’où le nom de boue.

Pour effectuer un désembouage de radiateur, il faut :

  • Purger l’installation en suivant les étapes décrites précédemment.
  • Introduire un produit spécifique désembouant et laisser agir entre 2 et 5 jours, en fonction des instructions indiquées sur la notice du produit. Pendant ce temps, le chauffage peut être rallumé.
  • Une fois que le délai est passé, il est nécessaire d’effectuer une nouvelle vidange.
  • Rincer abondamment le radiateur, puis le remplir à nouveau.

Si le désembouage peut se faire soi-même, c’est tout de même une intervention compliquée, surtout si les boues sont importantes. Pour que le résultat soit vraiment optimal, il est conseillé de faire appel à un plombier.

Quand purger un radiateur ?

Il est conseillé de purger ses radiateurs une fois par an, par prévention. Cela peut par exemple être fait au début de l’automne, juste avant la saison de chauffe et donc, de remise en route du chauffage. De plus, cela facilitera les choses, car les radiateurs seront déjà froids et la chaudière en position « été ». Aussi, si pendant la période de chauffe les radiateurs font des bruits anormaux comme des petits gargouillis ou que le radiateur est chaud en bas, mais froid en haut, cela veut certainement dire que de l’air obstrue le système et qu’il est nécessaire de purger.

En revanche, il est recommandé de faire appel à un spécialiste si les radiateurs sont froids en bas, mais chauds en haut ou bien dans le cas où ils doivent être purgés de manière répétée, c’est-à-dire plusieurs fois pendant la saison de chauffe.

Pourquoi purger un radiateur ?

Purger un radiateur est un geste simple et rapide qui permet dans un premier temps d’améliorer les performances de toute l’installation de chauffage, mais aussi de réaliser de grandes économies d’énergie, car tout gaspillage et surconsommation sont évités. Enfin, libérer l’air coincé dans les tuyaux du système de chauffage va prévenir et éviter toute panne et les dégâts qu’elles peuvent occasionner.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici